Au cas où la famille possède une concession mortuaire, et dès l'accomplissement des formalités requises, elle demandera au marbrier de son choix d'enlever si besoin le monument funéraire en place afin de permettre l'ouverture de la fosse par le personnel du service des cimetières. Après la cérémonie, le marbrier procédera à la réinstallation du monument funéraire sur la tombe familiale.

La pose du monument funéraire ainsi que tous autres travaux sur la tombe doivent être autorisés préalablement par le bourgmestre. Le fournisseur du monument se charge le plus souvent de présenter la demande afférente qu'il étayera des plans nécessaires. Le règlement communal sur les cimetières et les inhumations prévoit en effet des dispositions strictes concernant entre autres l'esthétique et la forme des monuments, leur hauteur et les matériaux à employer.

Le concessionnaire s'engage à entretenir la tombe dans un état convenable et digne du lieu, suivant les usages et la situation du cimetière. Les plantations telles qu'arbres, arbustes et haies ne peuvent ni dépasser la tombe, ni constituer un inconvénient pour les sépultures voisines.

L'administration communale peut inviter les concessionnaires à enlever dans un délai déterminé les monuments menaçant de tomber en ruines. Le service des cimetières est en droit de démolir et d'enlever d'office les parties détériorées lorsque les concessionnaires ne donnent pas la suite voulue à l'avertissement qui leur a été notifié.

Non
Non